Final Fantasy VI


Sorti le 2 avril 1994 au Japon, Final Fantasy VI marque sans conteste un tournant dans la série. Ce dernier épisode à être développé sur Super Nintendo reprend en effet les ingrédients qui ont fait le succès de ces prédécesseurs, mais les porte cette fois à leur apogée en les incorporant dans un univers très travaillé. L'équipe de développement, qui pour la première fois n'est pas chapeautée par Hironobi Sakaguchi, conçoit ainsi un monde baignant entre technologie avancée et fantaisie. Porté par une ambiance très particulière, des personnages aussi charismatiques les uns que les autres, un scénario profond et une réalisation envoûtante, Final Fantasy VI reste encore aujourd'hui pour beaucoup de fans le meilleur opus de la saga.

Final Fantasy VI (01) Final Fantasy VI (02)

Il y a mille ans, trois dieux, sources de toute magie dans ce monde, se livraient à une querelle sans fin. De malheureux humains, piégés au cœur de ce conflit, ont été transformés par la même occasion en êtres aux pouvoirs magiques appelés Espers. Sous le contrôle des dieux, ils vont peu à peu attaquer villages et populations pour finalement déclencher la Guerre des Magi. De nombreuses années plus tard, la planète se retrouve entièrement ravagée. Réalisant leur disgrâce, les dieux décident de rendre leur liberté aux Espers, et se transforment en pierre pour que leur puissance ne cause plus jamais destruction et désespoir. Peu à peu, l'humanité a oublié la Guerre des Magi et les Espers, partis vivre dans un endroit reculé du monde. Aujourd'hui, la magie est passée à l'état de légende, au profit d'une technologie florissante. Cependant, l'empereur Gestahl, fasciné par les mythes entourant les Espers, décide de s'approprier leur pouvoir afin de créer des armes à la puissance destructrice : les armures Magitek. Mais pour continuer à utiliser ces machines et étendre son territoire, l'Empire a besoin de s'emparer de réels Espers. Pour cela, Gestahl et son général, l'infâme Kefka Palazzo, vont remuer ciel et terre pour retrouver la porte menant au monde abritant ces êtres. Commence alors pour les Returners, un groupe de résistants résolument décidés à défaire l'Empire, une course effrénée pour préserver l'avenir des humains, mais également celui des Espers désormais asservis.

L'originalité de Final Fantasy VI réside dans le fait que l'histoire n'est pas centrée sur un seul héros, mais sur quatorze protagonistes plutôt uniques. Chacun d'entre eux possède en effet ses propres particularités, traits de caractère et motivations. Les personnages jouables sont ainsi incroyablement riches et variés, puisqu'ils n'ont pour la plupart rien à voir entre eux, et viennent de milieux différents. C'est cette diversité que l'on va retrouver dans le système de combat de cet opus. En effet, en plus des techniques communes à tous les protagonistes, ils disposent chacun d'une habilité bien particulière qui se veut le reflet de leur personnalité. Locke a par exemple la possibilité de voler des objets aux ennemis, tandis que que Sabin peut réaliser de puissantes techniques de combat au corps-à-corps. Lorsque leurs points de vie sont au plus bas, de rares attaques dévastatrices se déclenchent parfois, idée qui sera reprise dans les épisodes suivants. Cet opus se caractérise également par la présence de nombreux Espers qu'il est possible d'invoquer lors des combats. On y retrouve ainsi parmi eux les classiques Shiva, Ifrit et Ramuh, mais également quelques invocations inédites, comme Madiun et Kirin.

Final Fantasy VI (03) Final Fantasy VI (04)

Si cet épisode reste encore aujourd'hui gravé dans la mémoire des fans, ce n'est pas seulement pour ses personnages hauts en couleurs et son scénario prenant, mais aussi pour sa réalisation et sa bande originale particulièrement soignées. Les scènes mémorables et chargées d'émotion sont ainsi nombreuses, et renforcent l'ambiance délicieusement poétique de ce titre unique et intemporel. Final Fantasy VI n'a cependant pas dérogé à la règle : en 1999, TOSE réalise un portage du titre sur PlayStation. Si la seule nouveauté de cette édition est l'ajout de cinématiques, la version Game Boy Advance, commercialisée en 2006 au Japon et un an plus tard en Occident, apporte quant à elle de nombreuses innovations, avec par exemple des Espers et donjons inédits.


Informations Pochette japonaise
Plate-forme Super Nintendo
Genre RPG
Dates de sortie
Japon 2 avril 1994
Amérique du Nord 11 octobre 1994
Europe Jamais
Toutes les version (bientôt)
Bastienpean.com