Final Fantasy

- Introduction à Final Fantasy
- Cartes du Monde de Final Fantasy
- Classes et formation de l'équipe
- Magies (utilisation et liste des sorts)
- Solution complète


À la fin des années 80, les affaires ne vont pas fort pour la société japonaise Square. Son entrée dans le marché du jeu vidéo s'est en effet soldé par une série d'échecs. Au bord de la faillite, la firme décide de tout miser sur un ultime jeu, la dernière "fantaisie" imaginée par Hironobu Sakaguchi, Final Fantasy. Ne pensant pas pouvoir réaliser un jeu d'action, il déclare en effet être plus talentueux lorsqu'il s'agit de raconter une histoire. Il conçoit alors un titre qui proposerait aux joueurs d'explorer un monde tout entier, et de faire l'expérience d'une histoire prenante et palpitante. Développé sur NES, Final Fantasy sort le 18 décembre 1987. Le succès est alors immédiat : 400.000 copies du titre seront écoulées. S'inspirant du succès de Dragon Warrior (nom américain de la série Dragon Quest d'Enix), Nintendo of America effectue la localisation du jeu pour les États-Unis, où il sortira trois ans plus tard. Une fois encore, le public est au rendez-vous.

Final Fantasy I (01) Final Fantasy I (02)

Final Fantasy prend place dans un monde à l'ambiance médiévale, composé de trois grands continents, et peuplé de nombreuses races. Son intégrité dépend entièrement de quatre Cristaux, qui régissent les principaux éléments naturels : l'eau, le feu, la terre et le vent. Mais il y a quatre cent ans, une civilisation avancée s'appuyant sur ses constructions volantes a assisté, impuissante, au déclin du Cristal du Vent. Deux siècles plus tard, le Cristal de l'Eau s'affaiblit à son tour, et cause à nouveau la disparition d'un peuple. Les Cristaux du Feu et de la Terre ne tardent pas à suivre le même chemin, faisant disparaître une végétation autrefois florissante. Les habitants de ce monde ne perdent pas espoir pour autant, et s'accrochent à une prophétie du sage Lukahn : « Devant les ténèbres, quatre Guerriers de Lumière se dresseront ». C'est donc avec grand soulagement que les habitants du royaume de Cornélia voient un beau jour ces héros se présenter à leur porte. Commence alors la quête de nos guerriers, qui vont devoir remuer ciel et terre pour restaurer l'éclat des quatre Cristaux.

Évidemment, le gameplay de Final Fantasy est très classique, et plutôt simple. Au début de l'aventure, le joueur a la possibilité de choisir la classe de ses quatre personnages, qui influeront ainsi sur leurs statistiques, leurs compétences et leur équipement. Les combattants sont alors spécialisés dans certains domaines plutôt que d'autres, tels que la magie, l'agilité ou le combat au corps à corps. Le joueur se déplace sur la carte du monde, et va de villes en villes pour obtenir des informations et acheter des objets qui l'aideront dans sa quête. Les donjons prennent une place tout aussi importante, et se concluent généralement par un affrontement contre un boss. Le déroulement des combats est également très élémentaire, et repose sur le tour par tour. Même si un tel gameplay peut désormais paraître désuet, il reste très intéressant de découvrir la "base" des systèmes qui ont été mis en place dans les différents épisodes de la saga.

Final Fantasy I (03) Final Fantasy I (04)

À son époque, Final Fantasy a largement contribué à rendre populaires les RPG. Malgré une difficulté ardue, il pouvait en effet se targuer d'un scénario profond et d'un gameplay prenant. Aujourd'hui, cet épisode reste encore et toujours un classique. De nombreux remakes, apportant chacun leur lot de nouveautés, ont ainsi été réalisés sur WonderSwan Color, PlayStation, Game Boy Advance, et PSP. En 2009, il fait également son apparition sur la Console virtuelle de la Wii, et ce dans sa version orginale ! Un titre intemporel et mythique, qui a marqué des générations entières de joueurs et a donné naissance à une série légendaire : aussi paradoxal que cela puisse paraître, Final Fantasy porte admirablement son nom.


Informations Pochette japonaise
Plate-forme NES
Genre RPG
Dates de sortie
Japon 18 décembre 1987
Amérique du Nord 12 juillet 1990
Europe Jamais
Toutes les versions (bientôt)


Bastienpean.com