Dragon Quest XI : Les Combattants de la destinée

Dragon Quest XI : cinématique d'introduction

Déjà en développement depuis plusieurs mois, Dragon Quest XI est officiellement annoncé le 28 juillet 2015 à l'occasion d'une émission retransmise en direct. Inspirés par les mondes ouverts, les développeurs souhaitent donner une grandeur toute particulière à cette nouvelle aventure, qui sera pour l'occasion conçue sur deux consoles radicalements différentes : la PlayStation 4 (soutenue par l'Unreal Engine 4) et la Nintendo 3DS (avec deux styles graphiques distincts, en 2D ou en 3D). Parallèlement, l'équipe dit travailler sur activement une autre version pour la Nintendo Switch (encore surnommée « NX » au moment de son annonce), qui sera maintes fois repoussée. Dragon Quest XI est finalement publié au Japon le 29 juillet 2017, deux ans après son annonce officielle, puis le 4 septembre 2018 en Occident, sur PlayStation 4 et Steam.

Deux salles, deux ambiances (Dragon Quest XI sur PS4 et sur 3DS).

Classique dans son approche scénaristique et ses mécaniques de combat, Dragon Quest XI répond parfaitement à l'adage « entre tradition et modernité » qui lui est cher. L'aventure met en lumière le héros anonyme originaire du village d'Ishi, réincarnation d'un ancien guerrier qui aurait, il y a plusieurs générations, déjà sauvé le monde de la dévastation. Généreuse en contenu et touchante dans son approche des différents personnages principaux, l'épopée se révèle être une fois de plus un véritable voyage initiatique grandeur nature, même si la notion d'open world a finalement été abandonnée pour aboutir à de grands terrains de jeu reliés entre eux. Cette centaine d'heures jugée trop accessible par les japonais obligera Square Enix à opérer quelques ajustements de difficulté pour la sortie occidentale... en attendant de connaître le sort de la version Switch tant attendue.