Final Fantasy XVI : après l'annonce en fanfare, quelques réflexions

Le 18 septembre 2020 à 19:32 par Bastien 0 commentaire
Final Fantasy XVI sur PlayStation 5

C'est officiel : Final Fantasy XVI est bel et bien en développement. L'annonce d'un nouvel épisode numéroté est toujours un grand événement, que l'on accroche ou non à l'orientation dont témoignent les premières images. C'est la raison pour laquelle il semble important, avec le recul offert par ces quelques heures de digestion, de revenir sur quelques précisions et suppositions.
 

Une exclusivité console qui pose question

C'est une certitude : Final Fantasy XVI sortira sur PC. Mais l'une des interrogations légitimes concerne l'exclusivité console du titre, pour le moment annoncé sur PlayStation 5 uniquement. Dès la diffusion de la bande-annonce du jeu, mercredi soir, plusieurs sons de cloche pouvaient être entendus à cause des petites lignes, différentes dans les vidéos de Sony et de Square Enix. Si l'on se repenche sur la mention exacte présente sur le trailer diffusé par Square Enix, on peut très clairement lire : « Not available on other platforms for a limited time after release on PS5 ». Autrement dit : passé un certain délai, très certainement un an, une sortie sur d'autres plate-formes (sans surprise, les Xbox Series) pourrait-être envisagée, mais Square Enix ne peut contractuellement pas en parler. On peut également supposer que si l'exclusivité PS5 avait été sans limitation de durée, le message aurait été plus clair.

L'autre énigme concerne la mention contradictoire sur la vidéo de Sony : « PlayStation Console Exclusive ». Si l'on extrapole, elle n'exclut pas totalement la possibilité d'une sortie de Final Fantasy XVI sur PS4. Après tout, Horizon Forbidden West et Spider-Man Miles Morales, initialement annoncés comme des jeux PS5, seront également proposés sur la grande sœur de la PS5. Cela démontre en tout cas que les constructeurs et les éditeurs ont encore de beaux progrès à faire en matière de communication pour nous éviter de déchiffrer leurs communiqués de presse quand des contrats d'exclusivité leur lie pieds et poings.

L'incertitude autour de l'exclusivité console de FFXVI est alimentée par ces mentions contradictoires.

Quelle équipe de développement ?

C'est sans grande surprise que nous avons appris mercredi que la 3e division commerciale de Square Enix, supervisée par Naoki Yoshida (producteur du jeu), est en charge du développement de Final Fantasy XVI. En effet, depuis plusieurs années déjà, Naoki Yoshida était pressenti pour ce poste, en raison du succès de Final Fantasy XIV qu'il a su porter avec un enthousiasme certain (et une équipe chevronnée). Je me souviens parfaitement de cette interview de Yoshida en novembre 2017 (ma quatrième rencontre avec le réalisateur pour les besoins du site), où il apparaissait très fatigué. Déjà, dans les couloirs, on se disait entre confrères : « l'intense promo de Stormblood ne peut pas être la seule raison de ce surmenage... ». Maintenir ses efforts sur Final Fantasy XIV et entamer un nouveau projet aussi colossal devait assurément être épuisant. Tout laisse à penser que 2015 marque le début de la phase de développement. En avril 2019, Naoki Yoshida confiait que le jeu AAA sur lequel il travaillait « abordait sa phase de développement intensif ».

Heureusement, Yoshida peut compter sur Hiroshi Takai à la réalisation. Les deux hommes se connaissent bien puisqu'ils collaborent ensemble sur FFXIV depuis plusieurs années. Takai est un véritable vétéran : il a rejoint Square au début des années 90 pour s'impliquer dans plusieurs projets d'envergure (Romancing SaGa 1 à 3, Legend of Mana, The Last Remnant...). Ce sont les deux seules personnalités citées dans les communiqués publiés mercredi, mais il existe un troisième homme qui, pour l'instant, est resté discret. Il s'agit de Ryôta Suzuki, un ancien de Capcom (battle designer  sur Dragon's Dogma, Devil May Cry 4 et 5) recruté par Square Enix 2019 en tant que directeur des combats pour un projet AAA au sein de l'équipe de Yoshida... Enfin, Kazutoyo Maehiro et Kazuya Takahashi, qui ont discrètement réduit leur implication sur Final Fantasy XIV après la sortie de l'extension Heavensward en 2015, semblent également faire partie de l'aventure, bien que cela reste à confirmer. Le premier serait en charge de l'écriture du scénario, tâche dans laquelle il excelle, puisqu'il est à l'origine des intrigues d'A Realm Reborn et de toutes les extensions suivantes. Il est intéressant de préciser qu'il a par le passé travaillé sur Final Fantasy Tactics, Vagrant Story et Final Fantasy XII (en tant que level designer et planificateur des combats). Kazuya Takahashi, lui, a sublimé Final Fantasy XIV de son coup de crayon en qualité de concept designer des personnages. On peut donc s'attendre à des illustrations renversantes.

Final Fantasy XVI sur PlayStation 5
Le logo de Final Fantasy XVI, évidemment dessiné par Yoshitaka Amano.

Des Primordiaux et des Émissaires

Une chose est sûre : le premier trailer du jeu est copieux mais également assez mystérieux. On peut tout de même en tirer quelques informations importantes, à commencer par la quête de ce héros, dont le nom n'a pas encore été dévoilé. Avant les événements actuels de Final Fantasy XVI, il se présente comme le Guardien de Joshua, fils de l'archiduc doté d'un pouvoir très spécial lui permettant de devenir Phénix lorsqu'il perd le contrôle. Ce n'est pas la seule invocation (« Primordiaux » dans le lexique officiel) aperçue dans la bande-annonce : Shiva, Titan, Ifrit, plus colossaux que jamais, semblent être des forces indispensables dans cette guerre qui oppose les « Royaumes Jumeaux ». Le plus étonnant étant que ces Primordiaux sont enfouis au cœur même de certains habitants, les « Émissaires ». Joshua serait donc l'émissaire de Phénix, ce qui explique pourquoi le héros tient tant à sa sécurité. L'apparition d'Ifrit est enfin problématique, tout d'abord car l'existence de deux Primordiaux de Feu semblait jusqu'alors « impossible », mais aussi car Joshua pourrait en être l'Émissaire (« Joshua ! Je t'en supplie ! Réveille toi », peut-on lire quand Ifrit se déchaîne). Un Émissaire pour deux Primordiaux ? Et un logo de Yoshitaka Amano qui les oppose très clairement...

Voilà qui nous laisse du grain à moudre jusqu'aux prochaines informations sur le jeu, promises pour l'année prochaine.

FINAL FANTASY XVI – Awakening Trailer | PS5