Preview

Preview

Kingdom Hearts 2.8 - Aperçu
Cela ne fait plus aucun doute : les équipes de Tetsuya Normura tentent de gagner du temps. Alors qu'il faudra encore patienter jusqu'à l'hiver prochain pour découvrir de nouveaux détails sur le trop attendu Kingdom Hearts III, Square Enix détourne l'attention des joueurs en proposant une énième compilation de jeux « remasterisés ». Kingdom Hearts HD 2.8 Final Chapter Prologue, lauréat au prix du titre de jeu le plus absurde cette année, était présenté pour la première fois à l'E3 dans une démo permettant d'apprécier le portage de Dream Drop Distance et les surprises que réserve A Fragmentary Passage.
Kingdom Hearts 0.2 Birth by Sleep — A Fragmentary Passage —, un nouveau chapitre pour patienter.

III fois rien

Cette compilation n’aurait probablement pas réveillé l’intérêt des joueurs si Tetsuya Nomura n’avait pas conçu un nouvel arc inédit, argument commercial incontestable, malheureusement devenu habituel. Kingdom Hearts 0.2 Birth by Sleep — Fragmentary Passage —, c’est son nom, est une introduction aux évènements qui se dérouleront dans le troisième épisode de la série. La démo présentée à l’E3 prend place dans le Domaine des Ténèbres, alors qu’Aqua tente de rejoindre le Palais des Rêves, inaccessible depuis que le pont le rejoignant s’est effondré. Votre mission : remonter le temps en retrouvant les cinq engrenages de l’horloge éparpillés dans la ville et protégés par d’innombrables sans-cœurs. Si le temps nécessaire pour parcourir cet épisode secret dans son intégralité devrait être comparable à la durée d’un monde, les mystères entourant le scénario de ce prologue reste nombreux même une fois cette prise en main d’une vingtaine de minutes terminée.

Au-delà des retrouvailles, cette séquence est surtout l’occasion de mettre à l’épreuve l’Unreal Engine, moteur qui aura finalement été retenu par les développeurs après que le Luminous Engine se dédie pleinement aux besoins de Final Fantasy XV. Esthétiquement, ça tient la route, même si certaines textures manquent encore de précision pour exploiter tout le potentiel de la PlayStation 4. Il faut reconnaître que le travail effectué sur les jeux de lumière est efficace, que les animations sont rapides et que les effets magiques explosent comme de vrais feux d’artifice. Lors de l’affrontement final, contre un boss démesuré, la caméra rendait en revanche un hommage émouvant à la saga en se montrant plus capricieuse que jamais, malgré la fonctionnalité de ciblage pratique pour les combats de mêlée.

Les affrontements, peu nombreux dans ce segment du jeu, sont directement hérités des systèmes de combat de Birth by Sleep et de Kingdom Hearts II, mêlant la navigation de l'épisode PS2 au système de visée de celui sur PSP. Comme promis, le résultat est survitaminé, et l'action gagne en stratégie avec le choix de style de combat désormais manuel. Comme l'indiquait Tetsuya Nomura il y a quelques jours dans le magazine Dengeki, l'utilisation des magies donne davantage de profondeur à l'action. Alors que les points de magie font leur retour, les sorts élémentaires affectent maintenant le comportement des ennemis (les sorts de Glace gèlent, la Foudre les immobilise et le Brasier les brûle). Composer avec tous ces éléments rend l'action parfois confuse pour les non-initiés, mais les coups de grâce permettent généralement de faire le ménage efficacement, sous un déluge d'effets visuels qui ne sont pas sans conséquence sur le framerate encore un peu timide.

Le système de combat et le moteur graphique de Kingdom Hearts 0.2 Birth by Sleep offrent un aperçu de ce qui vous attend dans Kingdom Hearts III.

Tetsuya Nomura
Kingdom Hearts 2.8 - Aperçu

Retour sur La Grille

Généreux, Square Enix invitait également les journalistes à poser leurs mains sur Dream Drop Distance, dont les graphismes ont été sérieusement optimisés pour ce passage de la Nintendo 3DS à la PlayStation 4. Bien entendu, il s'agit en tous points du même jeu, ne comptez donc pas y trouver la moindre surprise. Pour cet aperçu, j'ai décidé de parcourir La Grille — La Ville de Traverse et La Cité des Cloches étaient également disponibles. L'occasion d'apprécier le travail réalisé sur les textures des personnages, et notamment les humains comme Sam Flynn, dont le visage a bénéficié d'une attention toute particulière. Changement de support oblige, quelques aménagements ont été nécessaires pour compenser l'absence de pavé tactile : l'Altération du Réel, toujours aussi efficace, s'active désormais avec les touches Triangle et Rond, puis en poussant les joysticks de la manette. Le système de combat, lui, reste intact, et conserve cette sensation de rigidité qui contraste avec son petit frère pris en main un peu plus tôt. La fluidité exemplaire à 60 images par seconde et le passage sur grand écran permet toutefois de mettre en lumière cet épisode bourré de bonnes idées, malheureusement vite tombé dans l'oubli. À découvrir ou à reparcourir pour amorcer sereinement les prochaines aventures de Sora.

Bien qu'il s'agisse d'une énième friandise pour excuser le long développement de Kingdom Hearts III, cette nouvelle compilation prévue au prix fort pour le mois de décembre est une bonne surprise. Le retour de Dream Drop Distance sur un autre support que la Nintendo 3DS, plus adapté aux combats frénétiques propres à la série, est un vrai régal. En revanche, Kingdom Hearts 0.2, censé faire saliver les fans en offrant un aperçu du moteur et du gameplay du troisième épisode, mérite encore un peu d'optimisation pour convaincre. Gageons que les développeurs sauront corriger le tir avant la fin de l'année.