Test

Test

Final Fantasy IV - Bandeau

Encore un remake ? Oui, Square Enix continue sur sa lancée en rééditant les premiers opus de sa saga fétiche sur les consoles portables du moment. Après Final Fantasy III, c'est au tour du quatrième épisode de subir un gros lifting par les équipes de Matrix Software. Mais malgré une apparence totalement nouvelle et quelques détails ajoutés à la fantaisie originale, les joueurs doivent-ils réellement se procurer cette énième version de Final Fantasy IV ? Peut-être pas...

Un chef d'œuvre remis au goût du jour

Soyons clair, Final Fantasy IV est un chef d'oeuvre, l'épisode le plus sombre et le plus fouillé de l'ère Super Nintendo, qui brille par son scénario et son gameplay. Mais dans ce test, il ne sera pas question de discuter de tout ça. Ici, nous évoquerons principalement les nouveautés qu'apporte cette version Nintendo DS et les choix des développeurs en ce qui concerne la trame, les graphismes et le bande-son. Si vous voulez en savoir plus sur le jeu en lui même, je vous renvoie donc au test complet publié à l'occasion de la sortie européenne du jeu dans sa version Game Boy Advance.
Notez quand même que cette version DS ne contient pas énormément de scènes supplémentaires. Les interviews données par les développeurs à la sortie du jeu avaient été mal comprises malheureusement.

Le principal changement réside évidemment dans le passage à la 3D. Les graphismes sont très proches du remake de Final Fantasy III, et pour cause, c'est le même moteur de jeu qui a été utilisé. Les décors des donjons sont fidèles à la version originale, mais bénéficient de nombreux détails qui accentuent le réalisme de la situation. Les textures sont plutôt soignées, et les personnages très fins. C'est un véritable bonheur de découvrir Cecil, Kain et les autres dans une modélisation fidèle au travail du grand Yoshitaka Amano (illustrateur de la série). Un soucis quand même : si les combats sont bien animés notamment grâce au mouvement des nuages ou des rayons de soleil, les personnages paraissent minuscules sur certains plans. De plus, l'image paraît parfois bien fade, terne. C'est probablement l'ambiance qui veut ça, mais les couleurs chatoyantes de l'épisode précédent ne sont plus au rendez-vous.

 

Des combats décevants

FFIV utilise plutôt bien les spécificités de la console. En revanche, et les développeurs l'avaient annoncé dans diverses interviews avant la sortie, l'écran tactile n'est plus le point fort du jeu. Il est vrai que dans Final Fantasy III, Matrix Software avait insisté sur cette particularité du gameplay, laissant du coup l'écran supérieur aux oubliettes (la plupart du temps, il restait noir...). Dans Final Fantasy IV, l'action se passe sur l'écran supérieur, tandis que l'écran tactile affiche une carte assez sommaire pendant les phases d'exploration (il faudra d'ailleurs découvrir 100% de la carte de chaque donjon pour avoir le droit à un bonus !), et les statistiques des personnages en combat. Notez qu'il est toujours possible de diriger son héros via l'écran tactile en touchant la carte, mais c'est à mon avis relativement injouable... On reviendra donc très rapidement à une maniabilité au pad directionnel, elle aussi un peu calamiteuse à cause de quelques soucis de collisions remarqués ici et là. 

Vous avez donc deviné, il faut surveiller les deux écrans pendant les phases de combat. Le menu actions sont affichées sur l'écran supérieur, alors que l'écran inférieur montre les jauges ATB, les HP et MP des personnages et le coup en préparation. Difficile de s'y retrouver... Il aurait été plus intéressant d'afficher au moins les jauges de vie sur l'écran de combat plutôt que sur le tactile. De plus, les protagonistes étant en 3D, donc beaucoup plus grands, et surtout parfois au nombre de 5, ils occupent une bonne partie de l'écran. Malgré les efforts fournis par les développeurs pour dynamiser et rendre plus clairs les combats avec les mouvements de caméra, il est souvent difficile de distinguer le nombre d'ennemis lorsque ceux-ci sont nombreux ou petits. De plus, la plupart des actions (les déplacements en extérieur, ou les attaques en combat) sont terriblement molles ! Même les attaques les plus puissantes durent une éternité et manquent cruellement de dynamisme. Quand on sait que le jeu demande énormément de leveling, on a de quoi déprimer... Comme quoi le passage à la 3D peut faire des dégâts.

 

Bande-son et nouveautés

Cette nouvelle version a tout de même un point fort qu'il ne faut pas renier : le doublage des scènes les plus importantes. Celui-ci est de qualité et rend les cinématiques encore plus importantes et réalistes. A priori exagérées, on se rend compte au fil du jeu que chaque voix est jouée de manière très théâtrale. Justement, ce réalisme peut également choquer, car dans des espaces en 3D, certains passages paraissent "surjoués", et pas vraiment crédibles. Matrix Software aurait peut-être du se permettre de changer quelques éléments de la mise en scène pour éviter ce genre de désagréments. A ce propos, sachez que quelques morceaux de scénario supplémentaires ont été ajoutés, mais ils n'ont pas une importance capitale. Les musiques du jeu sont toujours aussi belles, et ont bien évidemment été arrangées. Ca tourne plutôt bien pour la DS, mais certains thèmes sont beaucoup trop courts, et deviennent vraiment lassants à la longue (impression que l'on n'avait pas dans les version antérieures).

Pour terminer, un mot sur quelques autres nouveautés. La première, c'est la nouvelle invocation de Rydia : une petite bestiole blanche à nourrir et élever un peu à la manière d'un tamagotchi en participant à différents mini-jeux. Cette même bestiole pourra même faire quelques combats contre celles des autres joueurs du monde entier via le mode Wi-Fi. Etait-ce indispensable ? Non, mais il faut dire que ça apporte un peu plus d'intérêt à ce Final Fantasy IV DS. Enfin, nous terminerons avec la présence de quelques nouvelles attaques qu'il est possible d'apprendre en récupérant des objets spéciaux. Il n'y en a pas énormément, mais ça permet de personnaliser et de spécialiser chacun de vos personnages.

Ce remake conviendra sans doute aux néophytes qui n'ont jamais eu l'occasion de jouer à Final Fantasy IV. Il satisfera également les gros fans qui recherchent de nouvelles émotions, qu'ils trouveront dans l'interprétation des dialogues (les doublages sont exceptionnels !). Mais pour ce qui est de ceux qui ont déjà pu s'essayer aux version précédentes, il est clair que l'intérêt est plutôt limité. Il reste néanmoins un très bon RPG, un peu corsé, dont la réalisation est plus que correcte pour la Nintendo DS. Mais où sont passés les combats péchus de la Super Nintendo ? Ce remake n'était vraiment pas nécessaire...

14
Scénario toujours riche
Graphismes très fins
Musiques excellentes
Peu de nouveautés
Mou, très mou !
Combats peu lisibles